Kurt Tong

Dear Franklin

Il y a trois ans, après la mort du voisin d’un ami, Kurt Tong a reçu un vieux coffre en bois. L’extérieur était scellé par un sceau taoïste, et l’intérieur contenait de nombreuses lettres calligraphiées, de photographies, ainsi que des livres des années 1920, tout appartenant à un homme nommé Franklin Lung.

Après des mois de recherches à analyser méticuleusement tous les indices, Kurt découvre que Franklin est issu d’une famille pauvre de Hong Kong, ayant vécu juste après la chute de l’Empire Chinois en 1912. A force de détermination, Franklin réussit à entrer dans la meilleure université de Shanghai, devient un membre de la haute société et entretient des échanges de commerce avec plusieurs des occupants coloniaux. Il tombe amoureux, et se fiance à Dongyu, la fille d’un général Kuomintang de haut rang.

En 1948, la tragédie frappe. Dongyu était à bord du SS Kiangya, débordant de réfugiés fuyant l’armée communiste quand le bateau coule, touché par une mine marine japonaise près de la bouche de la rivière Huangpu. Franklin a le cœur brisé, mais décide de l’épouser malgré tout par le biais d’une cérémonie de mariage fantomatique, lors de laquelle une personne vivante est liée éternellement à une personne décédée résidant dans le monde des esprits. Peu après le mariage, Franklin fuit Hong Kong et émigre brièvement aux Etats-Unis. Après plusieurs entreprises ratées à San Francisco, il se retrouve sans le sou. Puis, toujours anéanti par le deuil, il retourne à Hong Kong où il se suicide en sautant dans le Victoria Harbour durant le typhon Wanda en 1962. Il est présumé noyé. Bien que l’histoire de Franklin se déroule durant la première moitié du 20ème siècle, on y retrouve de nombreux thèmes d’actualité : la mobilité sociale, la migration et la tragédie, les gens qui risquent tout dans l’espoir d’une vie meilleure. Ce corpus examine aussi des pratiques surnaturelles ou superstitieuses telles que la divination, la conjuration ou encore certaines pratiques taoïstes moins répandues.

Portrait © Kurt Tong

Portrait © Kurt Tong



Prochaines étapes

Kurt Tong reçoit CHF80’000. Cette somme est attribuée pour moitié à la production de son projet et pour moitié à la publication du livre de ce projet. Il doit mener son travail à terme en une année, au cours de laquelle il sera suivi et conseillé par le Musée de l’Elysée. La publication de son livre est prévue en juin 2022.

Biographie

Kurt Tong est un photographe né en 1977 à Hong Kong en Chine. Il a obtenu un master en photographie documentaire au London College of Communication en 2006. Ayant grandi au Royaume-Uni, son travail s’articule autour de l’exploration de ses racines chinoises, son éducation et son pays d’origine. Une grande partie du travail récent de Kurt Tong incorpore des éléments d'installation et de sculpture, repoussant les limites du médium photographique comme outil narratif. Il est le lauréat de la quatrième édition du Prix Elysée, avec le soutien de Parmigiani Fleurier.