Matthias Bruggmann. Un acte d’une violence Indicible

Si des dizaines de milliers de clichés de torture pris par des photographes syriens n’attirent pas l’attention du public occidental, que peut accomplir un étranger qui ne parle même pas arabe ?
Les photographies de Matthias Bruggmann portent un regard critique sur la représentation des horreurs de la guerre. Elles donnent à voir aux yeux du public occidental une vision plus nuancée de l’expérience du conflit armé et gomment les frontières entre photojournalisme et photographie artistique contemporaine. À travers elles, Bruggmann interroge les codes du photojournalisme et fait bouger les lignes de démarcation entre photo documentaire et photo plasticienne.
Commencé en 2012, son projet syrien nous immerge dans la complexité du conflit. D’un point de vue documentaire, il s’agit de la seule oeuvre de ce type réalisée à l’intérieur du pays par un seul photographe occidental, ce grâce à l’aide des meilleurs experts indépendants sur le conflit. Ses images, qui couvrent une zone géographique plus vaste que la Syrie, questionnent nos suppositions morales et suscitent une meilleure compréhension de la violence qui sous-tend les combats.

Ouvrage accompagné de textes de spécialistes et d’acteurs du conflit syrien
Coédition Editions Xavier Barral / Musée de l’Elysée
Broché, 16 x 22.4 cm
Octobre 2018
ISBN FR: 978-2-36511-186-7
ISBN US: 978-2-36511-187-4

Disponible en ligne et à la librairie du Musée de l’Elysée.