Retour à la liste des nominés

Thomas Mailaender

1979, né à Marseille, France

Thomas Mailaender est un artiste multimédia Français qui vit et travaille entre Marseille et Paris. Connu pour son utilisation d’une large gamme de supports : la céramique, le cyanotype, l’installation, la photographie ou encore le collage, il incorpore souvent des images et des objets trouvés dans ses oeuvres, mettant à jour des processus photographiques obsolètes en tant qu’homme-à-tout-faire et archéologue de notre époque.
Grâce à ses pratiques de collection et de conservation, il a rassemblé une importante collection: «The Fun Archaeology» dont les documents mettent en lumière l’absurdité même de ses sujets, la richesse vernaculaire de leur langue et leur poésie accidentelle.


Présentation du projet « Life and adventures of a silver woman on planet Earth. »

« Je suis  grise depuis mes 15 ans environs. Au moment où j’écris cela j’en ai 72. Quand j’avais neuf ans, un docteur m’a prescrit des gouttes nasales, pour une maladie nasale récurrente. Elles contenaient de l’argent. En termes médicaux, ma condition s’appelle l’ « Argyrisme ». »

Thomas Mailaender a découvert Rosemary Jacobs, qui souffrait de cette maladie rare, par le biais du mémoire qu’elle a écrit et publié en tant que Kindle sur Amazon. A l’époque, il recherchait le meilleur moyen de plaquer n’importe quel objet avec de l’argent, et il est tombé sur son site internet par hasard. Après plusieurs mois d’échanges d’email, elle a fini par l’inviter à venir lui rendre visite au New Hampshire où elle réside dans une petite ville reculée, du nom de Jefferson (d’ailleurs le lieu de la première observation d’OVNI documentée, le 19 septembre 1961).

Rosemary a été empoisonnée au nitrate d’argent, une substance hautement photosensible qui est importante pour un grand nombre de procédés photographiques. Son corps a été curieusement photo-sensibilisé avec ce produit chimique et son visage, exposé au soleil, a tourné au gris-argenté. Sa relation aux photos est très spéciale et elle a une résonance avec l’intérêt de Thomas Mailaender pour ce médium. Tout au long de sa vie, elle a utilisé la photographie pour documenter la progression de son argyrisme (ce qu’elle appelle « la photographie de contrôle »).

Rosemary vit une vie de militante. Elle se bat pour interdire les produits au nitrate d’argent qui continuent d’être vendus par l’industrie naturopathe. Cet ouvrage est un autre moyen pour elle d’amplifier son message. Ayant reçu l’accès illimité à ses archives, Thomas Mailaender les reproduit et commence à documenter Rosemary, à travers des séances de photos.

 « On m’a déjà appelée verte, mais la plupart des gens me décrivent comme grise ou bleue. Je me suis souvent dit que si un éléphant, un cheval, un chien ou un chat était bleu, on trouverait ça rare, exotique, et très précieux, mais avec les humains c’est le contraire. Jadis, les gens atteints de l’argyrisme étaient considérés comme des monstres. Certains, comme « L’homme bleu » du Cirque de Barnum & Bailey, qui avait un cas sévère d’argyrisme, gagnaient leur vie en vivant comme bêtes de foire. Être gris a ses avantages et ses inconvénients. »

Si elle était une super-héroïne, elle pourrait être « Photography Woman ».


Principales expositions

2019  Fun Archaeology, Galerie la cité, Paris, France

2017  Fun Archive, NRW Forum Düsseldorf, Allemagne

2016  Performing for the Camera, Tate Modern, Royaume Uni

2014  Night Climbers of Cambridge, Vevey Images, Suisse

2011  From Here on, Rencontres d’ Arles, France

Publications monographiques

The Fun Archaeology, RVB Books

Cyanotypes, RVB Books

Illustrated People, RVB Books and AMC Books

The Night Climbers of Cambridge, AMC Books

Wrong Photography, RVB Books


Portfolio